Michèle Bournival

Diplômée du Conservatoire Lassalle où on lui a décerné le prix Nicole-Germain en interprétation, Michèle Bournival a poursuivi sa formation théâtrale et pédagogique en ateliers avec les comédiennes Françoise Gratton et Monique Rioux, avec madame Gisèle Barret à l’Université de Montréal en jeu dramatique et par le biais de stages de mise en scène avec monsieur André Jean , auteur, professeur et metteur en scène de Québec. Elle a aussi suivi une formation en piano et en chant pendant 12 ans aux Collèges Jésus-Marie de Sillery, Basile-Moreau et Marie-de-l’Incarnation de Trois-Rivières. Pendant ses études, elle a défendu plusieurs premiers rôles du théâtre classique.

C’est surtout auprès de monsieur Philippe Grenier, metteur en scène professionnel qui deviendra son mentor, qu’elle s’initie à la mise en scène de l’opérette à l’intérieur des productions du Théâtre Lyrique de Boucherville pendant 20 ans où elle est également chanteuse et comédienne. Elle en signera d’ailleurs la mise en scène des trois dernières saisons.

Dans la poursuite de sa carrière, elle assure la mise en scène du film célébrant le 325e anniversaire de Boucherville, mais assume principalement la direction artistique et la mise en scène du Théâtre Lyrique de la Montérégie depuis sa fondation, il y a 15 ans. Elle a adapté ses mises en scène à deux reprises pour les tournées en France de 2002 et 2007.

Pendant plus de trente ans, elle a enseigné l’art dramatique et le théâtre à des jeunes du secondaire avec qui elle relève plusieurs défis dont les pièces Harold et Maude, Amadeus et la Dame de chez Maxim’s. À son contact, plusieurs de ces jeunes attrapent la « piqûre » du théâtre et rayonnent aujourd’hui dans ce merveilleux métier tant à la télé d’ici qu’au théâtre à Paris. Elle poursuit d’ailleurs cette mission sous son toit avec son studio-théâtre pour ceux qui souhaitent un apprentissage personnalisé.

Depuis le début, son objectif est de faire du Théâtre Lyrique de la Montérégie un tremplin pour jeunes chanteurs, comédiens et musiciens issus de nos conservatoires ou facultés de musique à qui elle souhaite apporter son expérience théâtrale, exigence désormais requise pour exercer le métier dans un univers où la comédie musicale reprend une place d’honneur longuement délaissée.

Dans cette perspective, elle souhaite ardemment que les gouvernements comprennent, par leur appui, que la culture est l’héritage que l’histoire transmettra à nos générations futures.

Top
close
Facebook Iconfacebook like button